UFC-Que Choisir de l'Ain

Information UFC AIN

La presse parle de votre Association Locale…

 

 

 

 

 

Le 25 octobre 2019, la voix de l’Ain titrait : UFC-Que Choisir sur tous les fronts de la consommation.

Défense des consommateurs, arnaque sur Internet, démarchage téléphonique intempestif, enquête sur les prix, traitement des litiges… L’association ne chôme pas.

UFC-Que Choisir de l’Ain ne manque pas d’activité. Elle est mobilisée sur plusieurs fronts et ne ménage pas son énergie pour conseiller, assister, défendre et représenter les consommateurs.

Suite au décès du président Jacques Cotton en juin dernier, le conseil d’administration a élu Daniel Mesples pour reprendre le flambeau. « Sous l’impulsion de Jacques Cotton l’association est passée de 800 à 930 adhérents » indique le nouveau président en rendant hommage à l’action de son prédécesseur. « Il s’agit pour nous aujourd’hui de poursuivre et d’amplifier cette audience et nos actions, avec le soutien d’une soixantaine de bénévoles ».

Des rencontres sur rendez-vous peuvent être fixées dans les huit antennes de l’Ain (Bourg-en-Bresse, Ferney Voltaire, Saint Genis Pouilly, Montluel, Nantua, Oyonnax, Valserhône). Actuellement, deux antennes sont à l’étude (Ambérieu et Pont de Veyle). L’idée est un maillage au plus près des préoccupations des consommateurs, de plus en plus nombreux à solliciter l’UFC-Que Choisir.

750 litiges en 2018

Le traitement des litiges entre particuliers et professionnels (environ 750 en 2018) concerne le plus souvent les domaines de la téléphonie, de l’énergie, de l’automobile, ou encore de la vente en ligne. « Notre Fédération nationale (140 000 adhérents) entend peser sur les pouvoirs publics pour interdire, par exemple, le démarchage téléphonique journalier et intempestif qui pourrit la vie des gens (isolation, mutuelle etc.). Ce qui se fait jusqu’à présent, par exemple avec ‘Bloctel’, n’a pas servi à grand-chose. Il faut enfin prendre des mesures efficaces ». La Fédération diligente aussi des enquêtes. Par exemple enquête de prix dans la grande distribution, enquête comparative sur le prix du bio, récemment une enquête sur les vélos à assistance électrique. Elle représente des consommateurs et les usagers dans diverses aux instances (santé, commerce, collectivités territoriales, logement, gestion des eaux, agriculture, etc.).

L’UFC – Que Choisir organise aussi des conférences débats comme sur le Dossier Médical Partagé et le 24 janvier prochain sur les maladies nosocomiales.

Plusieurs actions de communication sont engagés : une revue interne « Ain Conso », un site Internet, une page Facebook, un compte Twitter et une participation à des manifestations comme le forum des associations à Oyonnax.

Au chapitre des projets : la lutte contre les arnaques qui se multiplient notamment par le biais d’Internet. « Nous allons ainsi étudier la possibilité de collaborer avec la direction départementale de la protection des populations et la gendarmerie », indique Daniel Mesples.

Des actions dans le domaine de l’environnement sont aussi envisagées.

En 2018, une plaquette sur les perturbateurs endocriniens a été éditée en collaboration avec d’autres associations UFC-Que Choisir de la région.

Des conférences sur ce thème ou sur des sujets touchant à l’environnement sont à l’étude.

Signé A.L.